L'entreprise d'accueil

L’accueil d’un stagiaire permet à l’entreprise de rester au contact des établissements de formation et ainsi de suivre l’évolution de l’enseignement dans un domaine technique ou dans un secteur d’activité qu’ils partagent.

Par exemple un entrepôt logistique qui accueille un étudiant en Bac + 2 en logistique / transport pourra grâce à cet échange suivre les tendances pédagogiques du secteur d’activité, savoir vers quoi s’orientent les techniques et technologies en la matière, connaître l’évolution du marché. Cela pourra l’amener à réfléchir à sa propre stratégie de développement.

Cet échange va dans les deux sens puisque pour l’étudiant, c’est l’occasion de mettre en pratique en milieu professionnel, ses compétences techniques théoriques.

L’accueil d’un stagiaire sous-entend pour l’entreprise d’accueil de respecter un certain nombre d’étapes :

  • Le recrutement du stagiaire : on parle souvent de rapport gagnant-gagnant, le stagiaire apporte à l’entreprise et inversement.

    Avant de recruter un stagiaire, l’entreprise devra définir son besoin, le cadre d’exercice du stage qui permettra de répondre à cet enrichissement mutuel. Un stagiaire d’accord, mais dans quel service, à quel poste, pour quelle mission. L’entreprise devra veiller à recruter le profil adapté au besoin, ni surdimensionné ni au contraire sous dimensionné.

  • La rédaction de la convention de stage. C’est en quelque sorte le contrat de travail du stagiaire qui prévoit la durée du stage, ses dates de début et fin, ses horaires, sa mission,… La convention de stage est cosignée par le représentant de l’entreprise, le stagiaire et l’organisme de formation. (voir la convention de stage type).
  • La désignation d’un tuteur de stage au sein de l’entreprise. Il est préférable que ce soit un collaborateur volontaire plutôt que « désigné volontaire ». Idéalement le responsable du service accueillant le stagiaire. Il devra faire preuve de qualités pédagogiques et managériales.
  • Les démarches administratives auprès du service du personnel. En fonction de sa durée le stage devra être rémunéré (>2 mois). Le stagiaire doit être enregistré sur le registre du personnel.
  • L’élaboration d’un parcours d’intégration. Outre l’accueil physique du stagiaire le premier jour de son stage et sa présentation à l’équipe, le tuteur de stage devra établir un parcours d’intégration pour le stagiaire. Ce parcours lui permettra de rencontrer un certain nombre de collaborateurs qui lui expliqueront le fonction de leurs activités respectives. Ceci afin de bien comprendre le fonctionnement global de l’entreprise.

    L’entreprise remettra également un livret d’accueil au stagiaire si celle-ci en dispose.

  • La mise à disposition de moyens techniques et matériels. Pour pouvoir réaliser son stage dans les meilleures conditions, un certain équipement devra être prévu pour le stagiaire : badge d’accès, bureau, ordinateur, messagerie, papeterie, équipement de protection individuelle,…
  • Les points à réaliser avec le stagiaire. Notamment en début de stage il est indispensable de faire des points fréquents avec lui pour savoir s’il rencontre des difficultés ou si des corrections sont à apporter. Des points plus espacés seront faits ensuite pour contrôler que l’objectif du stage, sa mission sont bien respectés.
  • Le suivi du travail du stagiaire durant tout son stage. Même s’il n’a pas le statut de salarié, le stagiaire a besoin d’être évalué, accompagné, parfois réorienté dans son travail quotidien.
  • Les points avec le maître de stage. La fréquence de ces points est déterminée par les protagonistes (tuteur, maître de stage et stagiaire). Ces points ont pour but de s’assurer que le stage se déroule conformément à la convention. Ils permettent éventuellement d’apporter des corrections ou des solutions à certaines problématiques.
  • Le rapport de stage. Le tuteur peut aider le stagiaire lors de la rédaction de son rapport de stage. Il pourra contrôler la qualité des informations qu’il contient mais aussi s’assurer que la confidentialité de certaines informations est respectée.
  • L’entretien de fin de stage. Il est important pour le tuteur de débriefer avec le stagiaire sur ce qui a bien fonctionné pendant le stage et sur ce qui est à améliorer. Ces points valent pour les deux parties : le ressenti du stagiaire et l’appréciation du tuteur. L’objectif étant que chacun en tire les enseignements afin de s’améliorer.
  • L’attestation de fin de stage. A l’issue du stage, l’entreprise d’accueil doit remettre une attestation de fin de stage au stagiaire. Ce document s’en tient au fait (dates de stage, fonction du stagiaire,..) on n’y apporte pas de jugement de valeur sur le stagiaire.

NB : une entreprise ne peut recourir à un stagiaire pour remplacer un salarié absent ou un travailleur saisonnier.

Elle ne doit pas non plus lui faire effectuer des tâches dangereuses pour sa santé ou son intégrité physique.

Pour plus de détails, voir les conditions de recours à un stagiaire.

On le voit accueillir un stagiaire nécessite d’y consacrer du temps et d’y affecter des ressources mais je jeu en vaut la chandelle car le retour sur investissement est au rendez-vous

Alors bon recrutement !