Le (bon comportement du) stagiaire

Le bon comportement du stagiaire pendant le stage :

Le stage pour tout étudiant est synonyme de changement d’environnement : On quitte le monde de l’enseignement pour celui du travail.

Ainsi, lors de votre stage en entreprise, vous devrez adopter certaines attitudes afin d’intégrer au mieux votre nouvel environnement et afin d’y être le plus performant possible. Au-delà de certaines règles générales, chaque entreprise dispose de ses propres codes de conduite.

A vous de les connaître et de les respecter.

Pour cela n’hésitez pas à prendre des informations sur l’historique de l’entreprise, ses concurrents, son organigramme via son internet ou plus généralement sur le web avant votre début de stage. Imprégniez-vous déjà de la culture de l’entreprise.

Voici donc une liste non exhaustive des attitudes requises pour vous aider à réaliser votre stage dans les meilleures conditions possibles.

Etre ponctuel et assidu :

La ponctualité et l’assiduité constituent la base des bonnes pratiques. En matière de ponctualité, des horaires de travail vous seront fixés et pourront être mentionnés dans la convention de stage. Il est impératif que vous les respectiez, notamment lors de votre prise de poste quotidienne. Arriver en retard constitue la première marque d’irrespect et peut conditionner une mauvaise relation pour toute la journée voir plus.

Il peut vous arriver d’être en retard pour des raisons excusables et indépendantes de votre volonté (embouteillage sur le trajet domicile travail, accident,..) dans tous les cas il vous faudra avertir votre employeur de votre retard, de son motif et de votre heure d’arrivée prévisionnelle compte tenu de l’aléa que vous avez rencontré. Cela sous entend que vous aurez dû enregistrer dans les contacts de votre téléphone les coordonnées de la personne à prévenir en cas de problèmes dans l’entreprise.

Il en va de même pour l’assiduité pour laquelle votre exemplarité sera un gage de respect et de sérieux.

Etre respectueux des personnes et des biens :

Dans l’entreprise qui vous accueillera vous serez en contact avec un certain nombre de salariés. La politesse vis-à-vis des autres collaborateurs va de soi (dire bonjour quotidiennement, se présenter lors du premier contact, etc…). Vous devrez également adopter les codes comportementaux vis-à-vis de la hiérarchie. Dans un établissement, on ne s’adresse souvent pas de la même manière à un homologue qu’à un responsable hiérarchique N+1, N+2,…

Il vous sera demandé également de faire preuve d’humilité et de modestie vis-à-vis des autres. Dans certains domaines vos connaissances seront peut être égales ou supérieures à certains de vos collègues. Cependant évitez d’étaler trop votre savoir ou faites le à bon escient. N’oubliez pas qu’en face de vous certains collaborateurs ont parfois des dizaines d’années d’expérience. La modestie n’est pas un frein à l’ambition.

Votre qualité d’écoute sera également appréciée. De même, vous avez tout à fait le droit de ne pas avoir compris quelque chose (par exemple, chaque entreprise ou chaque secteur d’activité utilise un vocabulaire technique qui peut paraître complexe au premier abord). Aussi n’hésitez pas à poser des questions pour bien comprendre de quoi on parle. Une saine curiosité sera bien perçue et traduira votre intérêt et votre motivation.

Vous devrez également respecter le Règlement Intérieur, les règles d’hygiène et de sécurité au sein de l’entreprise. Le port de certains EPI (équipements de protection individuels) peut être obligatoire dans certaines situations.

De même, pour réaliser votre stage, l’entreprise pourra mettre à votre disposition un certain nombre de matériel et outillage (ordinateur, machines diverses,…). Charge à vous d’en prendre le meilleur soin et de les restituer en parfait état à l’issue de votre stage.

Etre sociable, dynamique, motivé et intéressé

En plus de la politesse déjà évoquée, n’hésitez pas à vous montrer sociable. Lors des pauses ou pendant le déjeuner par exemple. Echangez, communiquer avec vos collègues, tout en prenant garde de ne pas monopoliser la parole et de ne pas aller sur des sujets tabous (la politique, la religion, etc.) choisissez des thèmes fédérateurs (la météo, le sport, la culture,…) surtout évitez les prises de positions trop radicales ou extrêmes.

Faites-vous connaître et apprécier, soyez serviables sans pour autant devenir le larbin de tous.

La sociabilité et l’intégration passent aussi par la tenue vestimentaire. Aussi essayez autant que faire se peut (ou que votre budget le permet) d’avoir une tenue adaptée. On évitera les chemises à fleur et les shorts hawaiiens sauf si vous faîtes un stage de plagiste…

Observer et apprenez, prenez de l’information. N’hésiter pas dans les 1ers temps du stage à vous munir d’un bloc notes et à y noter certaines informations.

Soyez dynamique, aller vers les autres si votre travail le nécessite. Ne vous isolez pas et n’attendez pas que le travail vienne à vous une fois une tâche terminée. Demandez en une autre !

Un stage peut vous permettre de décrocher un job d’été voire même un emploi tout court dans votre entreprise d’accueil ou dans une de ces filiales.

Ne perdez pas de vue le sujet de votre stage

Faîtes individuellement et/ou avec votre tuteur en entreprise des points d’avancement sur le but, sur le sujet de votre stage.

N’attendez pas les dernières semaines pour commencer sa rédaction, et n’oubliez de faire pour vous et/ou pour votre maître de stage un rapport d’étonnement dès les premiers jours.

Lors de votre présence dans l’entreprise, vous pourrez avoir accès à des informations confidentielles. Soyez vigilants et respectez les clauses de confidentialités de votre convention de stage.

De même, lors de la rédaction de votre rapport de stage vous serez amenez à donner un certains nombre d’informations, de chiffres, d’illustrations concrètes. Assurez vous auprès de votre maître de stage que ces informations sont diffusables et qu’elles ne sont pas confidentielles, auquel cas il faudra les supprimer ou les modifier. Les destinataires de votre rapport comprendront parfaitement cela à condition de leur préciser quelles données ont été modifiées pour cause de confidentialité afin qu’ils ne les considèrent pas comme erronées.

Si vous rencontrez des difficultés personnelles relevant de l’entreprise ou d’ordre privé impactant votre travail, faites en part à votre tuteur de stage mais aussi à votre tuteur de stage (appelé aussi enseignant référent ) Ils sont là pour vous accompagner, vous guider et vous aider à la bonne réalisation de votre stage.

A l’issue de votre stage, demandez à faire un dernier point avec votre maître de satge pour avoir son feedback sur le déroulement de celui-ci. Tirez en un maximum d’informations, les bonnes et les mauvaises appréciations vous aideront à vous améliorer pour la suite de votre carrière professionnelle.

N’oubliez pas de le remercier de vous avoir accueilli dans son service.

Le monde est petit et il sera l’interlocuteur privilégié de tous vos futurs recruteurs lors d’un contrôle de références (ou prise de références) ou pourra également vous établir une lettre de recommandation !

En conclusion

Ces différents conseils vous permettront d’éviter quelques écueils, mais n’hésitez pas, dès les premiers jours passés dans l’entreprise, à demander à votre tuteur s’il juge votre comportement conforme aux attentes de l’établissement d’accueil. Au mieux, il vous confirmera que votre comportement est correct, au pire il vous donnera quelques conseils pour corriger le tir.

Mais dans tous les cas cette démarche jouera en votre faveur, puisqu’elle montrera votre souci d’intégration au sein de l’entreprise.

Votre comportement lors des premières heures et des premiers jours du stage sera primordial, n’oubliez pas que l’on a rarement la possibilité de faire deux fois une bonne première impression !