Le contrôle de références ou prises de références

Lors du recrutement d’un stagiaire ou d’un salarié, l’entreprise recruteuse peut être amenée à chercher des informations complémentaires à votre sujet. Soit parce que vous lui avez transmis une lettre de recommandation ou simplement de sa propre initiative. Il s’agit du contrôle de références ou prise de références. C’est plutôt bon signe, votre candidature les intéresse.

Cette pratique est courante : Le recrutement est toujours une opération à risque, l’idée étant de trouver le meilleur profil correspondant au poste à pourvoir. Elle permet au recruteur de limiter les risques d’erreur de casting !

Si elle est légale, cette pratique n’en est pas moins encadrée par la loi afin d’éviter les abus en tous genres.

Les questions à votre sujet doivent restées strictement professionnelles, le domaine privé (santé, situation matrimoniale, confession religieuse,…) ne peut être abordé. Cependant rien ne peut garantir que votre ancien employeur respectera ces impératifs de confidentialité…

Le contrôle de références ou la prise de références est un outil de recrutement parmi tant d’autres mais n’est pas critère majeur de prise de décisions (trop subjectif). Il vient compléter une appréciation et sécuriser le recruteur (faux C.V. par exemple)